Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

La Maison Mère

la Maison Mère à Angers

" Les Servantes des Pauvres auront le respect et l'amour de leur Congrégation. Elles montreront un réel attachement à la Maison-Mère, lieu de leur formation et de leur engagement au service du Seigneur. "

Règle des Servantes des Pauvres

À Angers, la Maison Mère demeure le "cœur et foyer de la Congrégation".

Envisageant, dès les premiers temps, les développements de cette nouvelle famille, entée sur le vieux tronc bénédictin, Dom Leduc avait, en 1873, transplanté la petite communauté naissante sur un vaste terrain situé en plein milieu des Ardoisières, à la limite d'Angers et de Trélazé, aux Plaines Saint-Léonard.

C'est là qu'il établit le Noviciat et la Maison-mère, c'est là qu'il s'établit lui-même. L'abbé de Solesmes avait constamment appuyé, soutenu, encouragé Dom Leduc dans son entreprise généreuse. Il parut évident bientôt que pour la formation des sœurs, la présence du Père était nécessaire. Dom Leduc, avec la permission de Dom Guéranger, fixa sa demeure aux Plaines, dans le réduit d'un vieux bâtiment. Il allait chaque semaine à Solesmes se retremper à la source et prendre les avis du Père Abbé.

Le 8 décembre 1878, Mgr Freppel bénissait, sous le vocable du Sauveur, la chapelle qu'avait fait édifier Dom Leduc et dont la coupole domine les Plaines.

Relations

2011 chez les Servantes des Pauvres (231 Ko)

2012 chez les Servantes des Pauvres (241 Ko)

2013 chez les Servantes des Pauvres (993 Ko)

2014 chez les Servantes des Pauvres (612 Ko)

2015 chez les Servantes des Pauvres (648 Ko)

2016 chez les Servantes des Pauvres (1246 Ko)