Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

La Chapelle Saint Sauveur
L'oratoire de la sainte Face

 

L'oratoire de la Sainte Face est situé dans le transept gauche de la chapelle. C'est là que repose le corps du Fondateur de la Congrégation des Servantes des Pauvres, le serviteur de Dieu Dom Camille Leduc. Sur sa tombe, on peut lire ces simples mots gravés qui disent toute sa vie, expriment toute son âme :

MONACHUS, SERVUS PAUPERUM
Moine serviteur des Pauvres

Sur son testament, Dom Leduc avait demandé à reposer dans cette chapelle de la Sainte Face. Dès 1893, au moment où la santé du Fondateur donnait de graves inquiétudes, la demande avait été faite aux autorités civiles qui avaient alors refusé. Ce fut la même réponse au moment de la mort de Père Leduc. Les sœurs avaient donc été obligées de déposer son corps dans le caveau de l'oratoire de Notre Dame de Lourdes, Dans le jardin, en attendant le moment venu où elles auraient la joie de l'apporter dans sa chapelle. Le bon Père avait dit plusieurs fois : « Vous me mettrez en face de la fenêtre, bien avancé du côté des stalles du chœur afin que je chante avec vous les louanges de Dieu et de la Vierge Immaculée. Vous ferez une fresque en face, indiquant que je suis là, en attendant la résurrection générale ».

Dom Leduc est mort le 27 novembre 1895 et ce n'est que le 11 septembre 1858 que fut réalisé ce désir. L'émotion fut grande de découvrir le cercueil intact et, à l'intérieur de celui-ci, le corps se devinait entier sous le linceul. Le capuchon fut soulevé et la face du défunt apparut. La plaque de cuivre qui était sur le couvercle du cercueil portait cette inscription :

PAX
HIC QUIESCIT CORPUS
DOMNI CAMILLI LEDUC
ABBATIAE SANCTI PETRI SOLESMENSIS MONACHI PROFESSI
OBLATARUM REGULARIUM ORDINIS SANCTI BENEDICTI
QUAE "PAUPERUM ANCILLAE" NUNCUPANTUR CONGREGATIONIS CONDITOR
OBDORMIVIT IN PACE DOMINI DIE NOVEMBRIS XXVII
ANNO DOMINI MOCCCXCV AETATIS SUAE LXXVII

La fresque désirée par Dom Leduc fut réalisée en 1991. C'est une peinture sur toile réalisée par Mr Olivier Madelin, jeune peintre de la région parisienne, et représentant la Résurrection de Jésus.