Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

Au fil des jours

« Retour aux nouvelles

Retour à Dieu, le 31 décembre 2015, de Sœur Marie Marcel Vigneron 04-01-2016

Sépulture de Sœur Marie Marcel

Mes Sœurs, je voudrais souligner le lien qu’il y a entre la cérémonie que nous vivons maintenant et la cérémonie des vœux perpétuels. En effet, il y a une similitude. Aujourd’hui notre Sœur est entièrement abandonnée à la miséricorde de Dieu, et c’est cela qu’on veut réaliser aussi lorsqu’on prononce ses vœux : s’abandonner définitivement à la miséricorde de Dieu. Et vous voyez, lors de la Profession, il y a la grande prostration. Et je vois deux significations dans cette prostration, qui appellent la cérémonie de ce soir.

Lorsque le futur prêtre s’allonge ainsi, on chante les litanies des saints, et c’est pour dire que le prêtre ne pense pas pouvoir tenir debout sans les prières des saints précisément. Il ne pense pas pouvoir être prêtre s’il n’y a pas l’intercession de ceux qui chantent les litanies et de ceux qui sont appelés par les litanies. Eh bien, c’est ce qui se passe aujourd’hui pour Sœur Marie Marcel. Elle ne peut compter que sur nos prières et sur les suffrages des saints pour être présentée à la miséricorde de Dieu. Mais, surtout, la grande prostration est un acte d’abandon total où il faut qu’on soit, là encore, dans l’humilité. On abandonne sa volonté propre ; on remet sa volonté propre dans les mains de la communauté. C’est par la communauté que notre volonté sera insérée dans la volonté de Dieu. Eh bien, aujourd’hui, la communauté est réunie pour Sœur Marie Marcel. La communauté présente à Dieu la volonté de bonheur éternel de Sœur Marie Marcel, et cette volonté de bonheur éternel, c’est aussi le dessein que Dieu a pour notre Sœur. Et nous présentons à Dieu de cette façon tout le bien qu’elle a fait, et spécialement, permettez-moi de le dire, le bien qu’elle a fait pour le sacerdoce en étant très liée à la Communauté Saint-Martin. Ainsi donc, c’est dans la confiance que nous présentons à Dieu cette prostration de Sœur Marie Marcel aujourd’hui. Elle est allongée ; il lui est impossible de compter sur ses propres forces pour acquérir des mérites, et cependant nous, nous présentons à Dieu non seulement ses mérites, mais aussi les mérites des saints et les mérites du Christ et c’est ainsi que nous sommes dans la confiance : Dieu lui fera miséricorde parce qu’elle s’est donnée totalement à Lui.

Sœur Marie Marcel Vigneron
Sœur Marie Marcel Vigneron