Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

Au fil des jours

« Retour aux nouvelles

Vêture de Gwénolé et Servane 08-12-2015

En 8 décembre, solennité de l’Immaculée Conception, et ouverture de l’Année Sainte de la Miséricorde, Gwénolé et Servane ont reçu l’habit de Servantes des Pauvres et portent désormais le nom de Sœur Marguerite Marie (Gwénolé) et de Sœur Marie Matthieu (Servane). Elles étaient invitées à « imiter les vertus de celle qui « joyeuse d’accomplir son désir, délicate dans son devoir, empressée dans sa joie, se hâte vers les sommets. » Marie n’est-elle pas celle qui, dès son immaculée conception, reflète avec la plus grande perfection la beauté divine. « Tota pulchra’, toute belle », est le titre sous lequel l'invoque l'Église. Marie est un exemple sublime de consécration parfaite, par sa pleine appartenance à Dieu et par le don total d'elle-même …/… C'est pourquoi le rapport filial avec Marie constitue la voie privilégiée de la fidélité à l'appel reçu et une aide très efficace pour progresser dans sa réponse et vivre en plénitude sa vocation. (1) » Peu à peu, comme une Mère, la Vierge Marie formera ainsi votre cœur de Servante des Pauvres, le disposant « à se tenir continuellement à la disposition de Dieu et des malheureux… sans jamais se plaindre, ni se lasser.»

1. Vita Consecrata n° 28

Sœur Marguerite Marie & Sœur Marie Matthieu
Sœur Marguerite Marie
Sœur Marie Matthieu