Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

Au fil des jours

« Retour aux nouvelles

La Fête-Dieu 15-06-2015

En ce jeudi de la Solennité du Corps et du Sang du Seigneur, le soleil baignait les Plaines de sa chaude lumière. Le matin, la messe chantée à laquelle participa une belle assistance de laïcs, se termina bien sûr par l’exposition du Saint-Sacrement jusqu’aux Vêpres. Le soleil chauffait toujours plus, si bien que la fraicheur de la chapelle Saint-Sauveur apparaissait comme un effet de la grâce du Seigneur qui invite ses disciples à venir se reposer à l’écart, en Sa présence. (Mc 6, 31)

Ils furent nombreux, ceux qui vinrent le soir à Vêpres. L’église était pleine d’une foule recueillie qui s’unit profondément de cœur et d’âme au chant des psaumes, entre autres le psaume 110 : Memoriam fecit mirabilium suorum, misericors et miserator Dominus, escam dedit timentibus se memor erit testamenti sui. "De ses merveilles il a laissé un mémorial ; le Seigneur est tendresse et pitié. Il a donné des vivres à ses fidèles, gardant toujours mémoire de son alliance." (Trad. AELF) Ce mémorial nous l’avons sous les yeux, discernable à la seule foi : le Seigneur lui-même, nourriture de notre âme. Le psalmiste se doutait-il de la merveilleuse résonnance que prendraient ses paroles, plus de mille ans plus tard et dans la suite des âges ?... Quelle grâce que d’être chrétien !

Alors, nous sortons de la chapelle avec le Seigneur qui nous mène « vers des prés d’herbe fraîche, et nous conduit par le juste chemin » (cf. Ps 22) Ce juste chemin nous mène d’abord vers la Vierge Marie, qui demeure la compagne de nos vies, notre Mère bienveillante, que nous prions avec le chapelet à chaque étape de la procession. Puis, par le parc resplendissant de couleurs et nuances printanières, nous gagnons Massabielle, tandis que les enfants jettent des pétales de roses au passage du Seigneur.

Enfin, le retour à la chapelle Saint-Sauveur nous permettra d’accueillir la bénédiction du Seigneur, non sans avoir chanté un beau Te Deum de reconnaissance pour toutes les grâces reçues, pour la foi réconfortée et la communion de tous dans la louange du Seigneur.