Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

Au fil des jours

« Retour aux nouvelles

Sr Marie-Kateri et Sr M. Anne-Scholastique, Sr Marie-Thomas06-08-2021

Sr Marie-Kateri et Sr M. Anne-Scholastique, Sr Marie-Thomas

« Recevez l’anneau de la foi, le sceau de l’Esprit-Saint, pour porter désormais le titre d’épouse de Jésus-Christ et mériter, si vous le servez fidèlement, la couronne éternelle. »
(Rituel de la Profession)

Le 6 août 2021, en la solennité de la Transfiguration de Notre-Seigneur, Sr Marie-Thomas, Sr Marie-Kateri et Sr M. Anne-Scholastique ont eu la grande grâce de prononcer leurs vœux perpétuels après avoir, le matin même après l’Office des Laudes, entouré leurs « jeunes » sœurs Marie-Jeanne-Emilie et Claire-Bénédicte-Marie pour le renouvellement de leurs vœux temporaires.

À 10h30 donc, la cloche sonne en volée rassemblant Communauté, parents, familles et amis, ainsi que quelques malades soignés par les sœurs, pour la messe présidée par Mgr Vincent Dollmann, archevêque de Cambrai, bien connu de nos sœurs de Denain, et concélébrée par le Très Révérend Père Dom Marc Doat, Abbé de l’Abbaye Notre-Dame de Donezan et oncle de Sr M. Anne-Scholastique.

Mr l’abbé Denis Richard, de la paroisse Sainte-Bernadette à Angers, notre « fidèle et précieux cérémoniaire », nous a fait la joie de sa présence, de même que plusieurs Servants de Messe, enfants d’amis des Professes, et quelques Servantes de la Paix accompagnées d’une petite délégation de membres de la Fraternité Spirituelle Dom Camille Leduc, venue tout droit de Meyzieu… La présence également de plusieurs prêtres de la Communauté Saint-Martin a, encore une fois, témoigné de ce si beau lien fraternel qui unit depuis longtemps nos deux communautés.

C’est après la très belle homélie de Mgr Dollmann qu’a lieu le Rite de la Profession et de la Consécration présidé, quant à lui, par le TRP Dom Marc Doat.

Cette année, après un gros travail de « révision » de ce Rituel, propre à notre Congrégation, nos 3 sœurs ont la grâce de pouvoir l’expérimenter et de bénéficier des premiers fruits…

Une fois le cierge allumé - et qui brûlera jusqu’à la fin de la cérémonie - les futures Professes, après avoir émis leurs vœux perpétuels par la pétition, la lecture et la signature de la Charte, le geste d’obédience entre les mains de leur Mère Générale, et le chant du Suscipe, reçoivent la Consécration religieuse, par laquelle l’Eglise confirme leur profession.

Puis suivent les rites complémentaires, au cours desquels les nouvelles « épouses du Christ » reçoivent tour à tour les insignes de la profession : le vêtement de chœur, le voile et l’anneau. A la réception de chacun de ces insignes les jeunes professes répondent par le chant d’une antienne.

« Ce que j’ai désiré, je le vois enfin ; ce que j’ai espéré, je le possède. Je suis unie dans les cieux à Celui que sur terre j’ai aimé de toute mon âme. »

Cette dernière antienne clôt le rite de la profession et la Messe se poursuit par l’Eucharistie.

Après le chant du Te Deum, alors que la cloche sonne à toute volée, la Communauté sort après le Clergé, précédant les « nouvelles épouses » suivies de leur Mère Générale, pour se rendre au Chapitre où a lieu la traditionnelle accolade fraternelle.

Après le vin d’honneur pris tous ensemble dans le petit bois, les familles et amis sont accueillis au Patronage où les rejoindront, pour le reste de l’après-midi, les nouvelles professes.

C’est le cœur tout en joie, au « sommet du Thabor », que chacune rend grâce au Seigneur devant le Saint Sacrement exposé avant l’office des Vêpres de cette belle fête de la Transfiguration.