Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

Au fil des jours

« Retour aux nouvelles

Bienvenue Sainte Bernadette14-04-2021

Reliquaire de Sainte Bernadette Soubirous

En cette belle matinée de printemps, la chapelle Saint-Sauveur se fait une joie d’accueillir les reliques de Sainte Bernadette. Venues de Lourdes, elles franchissent le portail des Servantes des Pauvres un peu avant neuf heures. La cloche sonne à toute volée, et déjà, des sœurs sont en prière, prêtes à accueillir par leur chant cette Sainte qui eut le bonheur de voir la Vierge Marie apparaître dans la grotte de Massabielle. L’équipe des services hospitaliers de Lourdes installe le précieux reliquaire devant l’autel. Celui-ci est imposant, avec sa belle flèche toute d’or. Une jolie composition florale achève de le mettre en valeur, ainsi qu’une grande photo, déployée à sa droite. On y voit Bernadette nous gratifier de son charmant sourire et de son incomparable regard, qui laisse imaginer quel bonheur ce fut de contempler la Sainte Vierge.

Pendant une heure, les sœurs et les premiers visiteurs viennent se recueillir en silence. Puis, quand viennent dix heures, un premier chapelet s’organise avec nos sœurs aînées qui animent avec ferveur les mystères joyeux du rosaire. A vrai dire, il s’agit déjà du deuxième chapelet de la journée puisque la communauté l’avait récité après les Laudes, comme pour préparer la venue de Bernadette, en méditant les mystères glorieux propres au mercredi.

La Sainte Messe est célébrée en fin de matinée. Quelle joie de pouvoir chanter à nouveau « Quasi modo » pour Sainte Bernadette ! Cet Introït lui sied parfaitement, elle qui n’a en effet jamais cessé de vivre des grâces de l’Enfance spirituelle. Nous nous réjouissons de la présence de nombreux fidèles pour marquer ce jour.

En début d’après-midi, quelques petites filles des « Etoiles du matin » et des « Nennolina » se retrouvent dans les jardins ensoleillés de la Maison-Mère. Grâce à une scénette, elles découvrent la vie de Sainte Bernadette. Les enfants sont ravies ! Elles auront de plus la grande responsabilité d’animer le chapelet de quinze heures au cours de la procession… Quelle joie ! Elles s’acquittent de cette tâche admirablement et entonnent tour à tour les Je vous salue Marie. L’assemblée nombreuse leur répond, méditant les mystères lumineux du rosaire, cierges en mains, marchant à la suite de la relique. Celle-ci, plus petite et plus légère que celle restée dans la chapelle, est tenue fièrement par notre Père Aumônier. Il la dépose une première fois devant la statue de Saint Joseph. En cette année qui lui est dédiée, il nous est doux de nous rappeler Bernadette qui, depuis les apparitions, avait dit « demeurer dans la maison de Saint Joseph ». La procession reprend et conduit les fidèles à l’oratoire Notre-Dame de Lourdes pour une deuxième station. Le vent souffle avec puissance mais ne suffit pas à éteindre tous les cierges, bien protégés par les bobèches de papier. L’Ave Maria retenti joyeusement… Instants de grâce. On se croirait à Lourdes ! La marche se poursuit et les fidèles rejoignent la chapelle où se trouve toujours le grand reliquaire. Le chant « Laudate Mariam » emplit l’édifice et clôture ce beau temps de prière.

Sainte Bernadette nous gâte par sa présence et nous profitons de pouvoir nous recueillir auprès d’elle au maximum. Un dernier chapelet est prié à 17 heures sur les mystères douloureux… achevant ainsi d’offrir à Notre-Dame, par les mains de Bernadette, les dernières fleurs de son précieux rosaire. Puis vient le temps d’oraison des sœurs, suivi des vêpres. La prière se prolongera enfin pour celles qui le souhaitent après Complies !

Sainte Bernadette, qui avez eu l’immense bonheur de contempler l’Immaculée Conception, nous vous remercions encore de votre douce présence en nos Plaines… Merci de toutes les grâces que cette journée de prière aura attirées sur le monde. Ne cessez pas d’intercéder pour nous !