Servantes des Pauvres
Oblates bénédictines

Dom Camille Leduc
Ouverture de la cause de canonisation

Dépliant de présentation

L'édit

Décret d'introduction canonique
de la cause de Dom Leduc

Monseigneur Emmanuel Delmas, évêque d'Angers,

Conformément à la Constitution apostolique Divinus perfectionis magister du 25 janvier 1983, et aux normes établies par la Congrégation des causes des saints, en date du 7 février 1983, ainsi que par l'Instruction Sanctorum mater du 17 mai 2007, de la même Congrégation,
Vu la demande présentée le 15 novembre 2006 par Mère Marie Noël Bénédicte Simonneaux, Prieure Générale, après avoir entendu l'avis du Conseil Général de son Institut,
Vu le rapport des experts théologiens nommés pour examiner les écrits de Dom Leduc, et après avoir consulté les évêques de la province de Rennes,
Vu le Nihil obstat du Saint-Siège,
Décrète l'ouverture de la cause de canonisation du Serviteur de Dieu Camille Leduc,
Nomme pour l'Enquête diocésaine :

  • M. l'abbé Jean-Michel Fabre (prêtre du diocèse de Rodez), juge à l'Officialité d'Appel de la Province de Toulouse, Délégué épiscopal,
  • M. l'abbé Pierre Branchereau (Official d'Angers), promoteur de justice,
  • Mère Marie Raphaël Philippo (Servante des Pauvres), notaire.

Monseigneur l'Evêque invite tous les fidèles à communiquer, à lui-même ou à son Délégué, les renseignements utiles relatifs à cette cause, et ce, dans un délai de trois mois à partir de la publication du présent décret.

Donné à Angers, le 22 juin 2009.

Mgr Emmanuel Delmas, Évêque d'Angers
par mandement, Abbé J. Traîneau, chancelier

La Prière

Père Saint, riche en miséricorde, nous te rendons grâce pour la vie et l'œuvre de Dom Camille Leduc. Contemplant la Face du Sauveur cachée dans l'Eucharistie comme dans la personne des plus démunis, il apprit, sous le souffle de l'Esprit Saint, à unir en un seul et même amour le service de Dieu et des Pauvres.

Aux religieuses qu'il forma à l'école de saint Benoît, cet homme de foi et de prière donna l'exemple lumineux d'un amour de prédilection envers les plus malheureux, images vivantes du Sauveur et membres souffrants de son Corps. Il leur transmit sa confiance filiale en la Vierge Marie, son désir de ne rien préférer à l'œvre de Dieu et son profond attachement à l'Église.

Par l'intercession de cet humble moine, Serviteur des Pauvres, accorde-nous, selon Ta volonté, la grâce que nous implorons ....... afin de hâter le jour où l'Église proclamera la sainteté de sa vie.

Avec l'approbation de Monseigneur Emmanuel Delmas,
Évêque d'Angers - le 5 mars 2009

Nouvelles brèves

  • 9 mars 2007 : Supplique du Conseil général de la Congrégation de Servantes des Pauvres sollicitant l'ouverture du procès de béatification de Dom Camille Leduc auprès de Monseigneur Jean-Louis Bruguès, évêque d'Angers
  • 3 mai 2008 : Nihil Obstat de la Congrégation pour les Causes des Saints, signé du Cardinal Préfet José Saraiva Martins. Le Nihil Obstat signifie que, de la part du saint-Siège, rien ne s'oppose à l'ouverure du procès en béatification de Dom Leduc
  • Monseigneur Emmanuel Delmas 17 juin 2008 : nomination du nouvel évêque d'Angers, Monseigneur Emmanuel Delmas
  • 22 juin 2009 : Monseigneur Emmanuel Delmas signe le décret d'introduction canonique de la cause de Dom Leduc
  • 3 septembre 2009 : session de primordialibus qui marque l'ouverture officielle du procès diocésain. C'est ce jour-là que les membres du Tribunal prêtent serment devant Monseigneur Delmas.

Ouverture du procès diocésain

En ce 3 septembre 2009, la belle Salle des Archives de l'Évêché d'Angers était le théâtre d'une cérémonie peu commune, simple et particulièrement émouvante pour les Servantes des Pauvres venues nombreuses ; il s'agissait de la session De Primordialibus marquant l'ouverture de la phase diocésaine du procès de béatification de Dom Leduc, leur Fondateur.

la salle des Archives L'assemblée

Cet acte important de la procédure canonique qui aboutira, si Dieu le veut, à la béatification de Dom Leduc, était présidé par Monseigneur Emmanuel DELMAS.

Mère Marie Noël Bénédicte, Prieure Générale Monseigneur Emmanuel Delmas

Les prestations de serment

M. l'abbé Fabre, Juge délégué Monseigneur Delmas, assisté de Monsieur l'Abbé Traineau, Chancelier recevoit les prestations de serment des personnes qui y sont impliquées :

  • Monsieur l'abbé Jean-Michel Fabre, du diocèse de Rodez, délégué épiscopal
  • Monsieur l'abbé Pierre Branchereau, promoteur de justice
  • Sœur Marie-Raphaël, S.d.P., notaire
  • et les historiens, Dom de Courville (O.S.B.), moine de Solesmes
  • M. Gérard Cholvy (professeur émérite à l'université de Montpellier),
  • M. Joël Hautebert (professeur de droit à l'université d'Angers).
  • Était empêché par de lointaines obligations, Don Moreau, c.s.m, postulateur de la cause, qui s'en excusa.

Le promoteur de justice et ...

M. l'abbé Branchereau Dom de Courville, O.S.B.

... les historiens

M. Gérard Cholvy M. Joël Hautebert

L'assemblée

Beaucoup de Sœurs Servantes des Pauvres étaient présentes, autour de Mère Marie-Noël Bénédicte et Mère Françoise-Monique, dont quelques jeunes Sœurs, novices et postulante qui, par leur seule présence, soulignaient la vitalité de la Famille fondée par Dom Leduc. On notait aussi la présence de Moines de Solesmes, représentant la Communauté à laquelle appartenait Dom Leduc, même si la vie de celui-ci le mena souvent loin d'elle, bien qu'il aspirât toujours à la quiétude régulière du cloître. Mais Dieu en a décidé autrement. Et, sans rien céder aux exigences d'un fils de S. Benoît, il se trouva à fonder une Congrégation d'Oblates Bénédictines, fort, notamment, de sa grande expérience de Maître des Novices au Mont-Cassin.

Les Soeurs

Plusieurs laïcs, amis et familiers des Sœurs et de leur service auprès des malades, étaient présents, qui se réjouissent avec elles de cette perspective qui s'est officiellement ouverte.

C'est la cause d'un vrai fils de saint Benoît qui est ainsi introduite, dont le singulier parcours illustre une fois encore l'extrême diversité des voies du Seigneur pour nous conduire tous à la sainteté, c'est-à-dire au Salut.

Buste de Dom Camille Leduc

salle ouverture serment promoteur historiens assemblée amis Dom Leduc

  • M. l'abbé Jean-Michel Fabre 12 décembre 2009 :
    Décès de M. l'abbé Jean-Michel Fabre (1957-2009), Juge Délégué
  • 31 mars 2010 : Monseigneur Delmas nomme M. l'abbé Grelon nouveau Juge Délégué.
  • 6 - 19 mai 2010 : En Italie, sur les pas de Dom Leduc.
  • 10 juin 2010 : Monseigneur Delmas nomme M. Rousseau Lefebvre nouveau membre de la Commission des historiens.
  • 24 juillet 2010 : Au Patronage Camille Leduc.

Théâtre Dom Camille Leduc

Dom Camille Leduc et son œuvre.

Madame Leduc avait le souci de l'éducation de ses enfants, surtout de leur formation chrétienne, aussi les réunissait-elle souvent pour les instruire.

Camille a 15 ans. Il veut approfondir sa foi. Déjà s'éveille en son cœur le désir de devenir prêtre.

Après trois années de séminaire, il aspire à la vie monastique.

Entré à l'Abbaye de Solesmes, il connaît l'épreuve du noviciat par une pénible tentation : partir ou rester !

Il en sortira vainqueur dans la joie et la paix, bien décidé à chercher Dieu sans se lasser ni se décourager.

Un séjour en Italie s'avère nécessaire pour refaire sa santé. Il y rencontre les jeunes alumnis et trouve, au contact des malades et de pauvres de l'hôpital saint Michel, l'inspiration de son œuvre future.

La mort de son père laisse la maison familiale vacante. Avant de mourir, Monsieur Leduc l'avait offerte à son fils pour une œuvre de charité.

L'œuvre des orphelines établie dans la maison paternelle, devenue trop importante s'installe ailleurs. Dom Leduc s'adresse à Monsieur Hortode, supérieur d'une petite communauté de franciscaines, pour lui confier sa recherche d'une communauté vouée uniquement au service des malades pauvres.

l Les franciscaines sont au service des pauvres et des riches. Dom Leduc veut des sœurs servant uniquement les pauvres, d'où la nécessité de fonder une œuvre autonome.

Pour ce faire, il acquiert un terrain près des premières ardoisières, où ses filles pourront être pauvres parmi les pauvres.

Déjà des personnes généreuses s'intéressent à l'œuvre de Dom Leduc, afin d'aider les sœurs à vivre et à soigner leurs malades pauvres.

Très vite les Servantes des Pauvres sont appelées auprès des malades, qu'elles soignent avec compétence en voyant en eux l'image vivante du Sauveur et les membres souffrants du Corps du Christ.

Au cours des récréations communautaires, les soeurs aiment se remémorer le souvenir de la vie et de la mort édifiante de leur vénéré Père.

L'œuvre s'étend et répond au désir, entretenu par le Fondateur depuis plus de 20 ans, de partir pour les missions, afin d'y porter à la fois la Règle de St Benoît et l'Evangile.

C'est au Sénégal que se fait la première implantation missionnaire des Servantes des Pauvres, en pleine terre d'Islam !

Puis c'est en République Démocratique du Congo que l'œuvre rejoint plus particulièrement l'inspiration première de Dom Leduc : continuer la mission du Sauveur au milieu des plus malheureux.

Le 3 septembre 2009 Monseigneur Delmas, évêque d'Angers, émet le décret d'ouverture du procès de béatification de Dom Leduc, véritable serviteur et père des pauvres.

En France comme en Afrique les filles de Dom Leduc continuent d'étendre le charisme de leur Fondateur en vivant quotidiennement les paroles du Seigneur : « Tout ce que vous aurez fait aux plus petits d'entre les miens, c'est à moi que vous l'aurez fait »

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19

  • 14 octobre 2010 : réunion de la Commission des historiens, sous la présidence du Professeur Cholvy.
Nous serions reconnaissantes aux personnes qui ont reçu des grâces particulières par l'intercession de Dom Camille Leduc de bien vouloir les faire connaître au Postulateur : Don Moreau - Servantes des Pauvres : 49 bis rue Parmentier. 49000 Angers. France
Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer par une offrande à la Cause de béatification sur le compte :
CIC : Postulateur Dom Leduc
IBAN : FR76 3004 7142 9800 0200 3330 143
BIC : CMCIFRPP